LAURENCE BEZERT

 


Je m'intéresse particulièrement au corps humain et au mouvement dont je recherche la trace dans le éléments naturels, le paysage, les roches, les dunes, le sable, le bois..

Je recherche les lignes du corps, les lumières du mouvement dans les paysages (roches, dunes, sable, terre..)


Les femmes en mouvement ont été ma première source d'inspiration (2010 à 2013). Puis les limites du dedans et du dehors se sont effacées pour laisser seul le mouvement. A la recherche de ces limites, et partant de l'idée que "nous sommes tous des poussières d'étoiles", sont apparus des paysages (petits formats 2013).


 

C'est ainsi qu'au fil du temps,
Le travail sur le corps a rejoint celui sur le paysage, et le travail sur le paysage rejoint aujourd'hui celui sur le corps/ mémoire;


Tisser des liens entre des formes d'expression qui me touchent:

- Aux dernières balades de Chantenay, j'exposais avec Yves Privé, peintre sculpteur,

et Stéphane Baud, poète, biographe: la rencontre de ces domaines, m'a donné envie de poursuivre.

- Je poursuis donc cette année, cette envie de relier les arts que j'affectionne: poésie, peinture, danse et musique.


- Valérie Harkness, poète, a accepté d'écrire des textes pour une exposition qui se déroulera du 5 juin au 9 juillet à l'Espace Simpone de Beauvoir. Elle résume ma recherche dans un reccueil qui doit paraitre "Racine"; dont j'ai extrait (avec son autorisation) certains des titres de mes tableaux, et le titre de l'exposition "c'est la terre qui m'a faite".

"Racine est une femme"....

"Racine" raconte l'histoire de cette femme et de sa construction

"...j'ai taillé sur mon corps des traits avec l'eau du dedans de la terre et des sillons dans ma mémoire.."

"...ses traits creusés dans sa racine, par le temps et l'eau, comme les rides après les vagues.."


- Catherine Frotté a accepté de créer une performance dansée qui sera présentée au vernissage le 5 juin prochain.

 

Mes techniques: Je privilégient les encres qui glissent et coulent sur le papier, impalpables.

Mais peinture va alternativement

de périodes fluides, mariant les encres et les couleurs,

à la peinture acrylique aux teintes plus proches de la terre, plus épaisse, plus massive, plus lourde, plus palpable.

 

 

Avec les encres, la superposition des couches successives, fines, liquides, transparentes, fugitives favorise la mouvance, et emporte le corps hors de sa limite, hors de son champ.

J’utilise les encres et l’acrylique de la même manière en couches superposées, comme des couches géologiques;

 

Exposition du 5 juin au 9 juillet, espace Simone De Beauvoir, à Nantes avec les poésies de Valérie Harkness, et au programme du vernissage une performance dansé de Catherine Frotté, des musiques de Pablo Espallergues.

Valérie Harkness vit dans le nord de l'Angleterre ou elle écrit et tisse des liens linguistiques, professionnels et littéraires entre les cultures. D'où son rôle dans la naissance d'une alliance Française à Leeds ou dans la création d'un "bilingual litterature event". regroupant dse écrivains de cultures et d'horizons divers. elle a publié plusieurs reccueils. Claude Vercy écrit à son propos "Valérie Harkness est de ces écrivains qu'il convient de ne pas lâcher d'un pas... Elle ne cesse de nous surprendre..." Ses écrits; "Doublure" (collection Polder 2008), "Petite Vie" (éditions Chloé de lys, 2009), "Sauvé" (collection Polder, 2009), "Je glisse" (ed. Jacques André, 2010) "Tombé" (ed. de l'Atlantide, 2011), "Lundi" (ed; Henry, 2014)

 

Catherine Frotté est chorégraphe.Son travail parfois théatral, avec le support de la voix, se dessine depuis toujours centre du féminin. Elle écrit: "Sensible, parfois drôle ou profondément douloureux, la danse n'a de raison que si le sens la pousse dans l'espace. Nos racines sont là pour nous porter, mais il nous faut les arracher pour aller de l'avant, quel que soit le temps, l'effort pour y parvenir".

Après un long voyage autour du monde, "Ecorce" fut une pièce centrale. Parlant du dessous, de la chair, vibrante, féconde, elle reliait toutes les femmes dans une ronde de sorosité, là où le corps fait jaillir la danse;

Elle continue ce chemin de corps à travers un travail de yoga et d'art plastique.

 

Pablo Espallergues, est un jeune musicien qui vient de produire son premier CD avec le label allemand "prrr". A écouter sur soundcloud ! Son éditeur le décrit comme "un compositeur dont l'alternance de mantras sonores et ryhtmiques ambiants forme une image musicale cohérente brillante qui revisalise avec le style de Jon Hopkins, un autre compositeur ayant une approche similaire des paysages sonores".